Bloc : Préparer-Équateur

Esprit du voyage

Un voyage fondé sur le respect des populations locales qui vous accueillent comme des amis

Ce voyage se veut avant tout invitation à une rencontre ancrée dans la réalité quotidienne, à l’échange, à la découverte de l’autre… et de soi, au-delà des clichés. Cette immersion dans une autre culture, d’autres modes de vie, le temps passé ensemble permet de mieux ressentir les différentes facettes d’un pays multiculturel, de son histoire, de ses paysages, de ses usages. Pour vivre pleinement un tel séjour, les voyageurs doivent donc adhérer sans réserve à la philosophie de Culture Contact qui a pour base respect, attention et tolérance, en toute convivialité.

Tout a été mis en œuvre — nombre restreint des groupes, guide bilingue, rythme et activités — pour que le voyageur puisse s’imprégner des lieux visités et partager des moments de vie avec les gens du pays. Chaque rencontre est unique et directement liée aux personnes en présence et à leur envie de partager ; la réussite du voyage implique donc une démarche personnelle fondée sur une saine curiosité et une ouverture envers ses hôtes.

C’est à cette condition que chaque voyageur pourra découvrir en profondeur, avec des yeux d’Équatorien, la culture vivante ainsi que le patrimoine historique et naturel des lieux visités.

Informations pratiques

Décalage horaire

  • 6/7 heures

Conditions d’entrée et de sortie du territoire

  • pas de visa nécessaire
  • passeport valable 6 mois après la date de sortie

Santé

  • absence de vaccination obligatoire administrativement
  • Paludisme : exposition zone 3 (Amazonie)

Consulter un centre médical de Conseils aux Voyageurs avant le départ

Argent

  • Monnaie : Dollar US
  • Euro changeable dans de nombreuses banques

Vêtements

Prévoir des vêtements chauds pour les soirées au niveau de la cordillère des Andes, et des vêtements légers et une cape de pluie, notamment pour la zone amazonienne.

Électricité

Le courant fonctionne en 110 V, et souvent avec des fiches plates. Un adaptateur est alors nécessaire.

Fiche pays : petite esquisse de l’Équateur

Géographie

Cet État d’Amérique du Sud, limité par le Pacifique à l’ouest, est entouré par le Pérou et la Colombie. Sur une superficie relativement réduite, il présente une diversité de milieux et une biodiversité parmi les plus riches du monde. Trois régions distinctes peuvent être identifiées :

  • La Costa est une région côtière chaude et humide, s´étalant des versants de la Cordillère des Andes jusqu’à l’océan Pacifique. 60 % de la population vit dans cette région.
  • La Sierra est une région de la Cordillère des Andes présentant deux chaînes parallèles de plusieurs volcans à plus de 5 000 m d’altitude, avec 30 % des Équatoriens.
  • L’Oriente, ou bassin amazonien, regroupe différents affluents du fleuve Amazone (dont le Napo). Cette région représente la moitié de la superficie totale du pays pour 10 % de sa population.

Repères

  • Population : 15,7 millions
  • Capitale : Quito
  • Superficie : 284 000 km2
  • Densité : 45 hab/km2
  • Espérance de vie : 71 ans
  • PIB : 61e rang sur 196
  • Langue : espagnol – quechua
  • Religion : catholique
  • Population : 45 % de métis, 45 % d’amérindiens, 7 % de blancs et 3 % d’afro-équatoriens

Climat

La position équatoriale spécifique de ce pays ainsi que son relief accidenté fait apparaitre des variations climatiques importantes entre des lieux géographiquement proches. Néanmoins, on peut dégager des données générales :

  • La Costa, sous influence océanique, présente un climat chaud et humide.
  • Au niveau de la Sierra, les précipitations sont faibles et les températures sont fonction de l’altitude.
  • La partie amazonienne connaît un climat stable, chaud et humide.

Histoire

  • ~12000 av. J.-C. : premières traces de peuplement découvertes sur l’actuel territoire équatorien.
  • ~4000 av. J.-C. : sédentarisation avec les premières formes d’élevage et d’agriculture.
  • ~3500-3000 av. J.-C. : naissance des civilisations les plus anciennes d’Amérique du Sud (cf. Christian Rudel publié aux éditions Karthala) avec la culture Valdivia connue pour ses céramiques.
  • 1460 : l’Inca Túpac Yupanqui étend son empire au nord et conquière le royaume de Quitu, qui tombe en 1493.
  • 1526 : alors que la région est dominée par les Incas en guerre entre eux, les premiers Espagnols débarquent dans le nord.
  • 1534 : Pizarro prend la ville de Quito, brûlée par les Incas avant son arrivée. Les Espagnols deviennent alors maîtres de la région.
  • 1736 : le géodésien français La Condamine arrive dans le pays. Il déterminera la ligne équinoxiale de l’équateur à «la Mitad del Mundo», à proximité de Quito.
  • 1822 : défaite des Espagnols lors de la bataille du Pichincha. La région devint alors partie intégrante de la fédération de Colombie.
  • 1830 : mort de Bolivar, dissolution de la république de Grande Colombie, et proclamation de l’indépendance de l’Équateur.
  • 1832 : annexion de l´archipel des Galápagos.
  • 1942 : conflit territorial avec le Pérou. L’Équateur cède 200 000 km2.
  • 1987 : un tremblement de terre fait plus de 4 000 victimes dans le nord-est.
  • 1999 : les frontières en Amazonie entre l´Équateur et le Pérou sont définitivement fixées.
  • 2000 : dollarisation de l’économie, abandon de la monnaie nationale : le sucre.
  • 2007 : élection du président Rafael Correa économiste notamment formé en Belgique.
  • 2008 : l’Assemblée nationale constituante puis un référendum populaire approuvent la nouvelle constitution.
  • 2009 : Rafael Correa est réélu au premier tour de l’élection présidentielle anticipée.
  • 2012 : l’Équateur octroie l’asile politique à Julian Assange (WikiLeaks) retranché dans l’ambassade équatorienne de Londres.
  • 2013 : réélection au premier tour de Rafael Correa avec 57,17 %.
  • 2017 : élection de Lenin Moreno, dans la ligne de Correa.

Réunion préparatoire

Un mois avant le départ, en fonction des disponibilités de chacun, nous proposons à tous les voyageurs d’un même groupe une réunion de préparation au séjour.

Il s’agit d’une réunion téléphonique, gratuite, à laquelle les différentes personnes participent grâce à un code transmis au préalable.

Cette réunion se déroule en deux temps, une séquence d’information avec le responsable présent chaque année sur place, puis un moment d’échange où les voyageurs peuvent poser leurs questions et interagir entre eux.

C’est une première prise de contact entre les membres du groupe et cela permet d’assurer une information homogène et complète.

Projets solidaires en Équateur

Les projets touristiques ont été initiés et sont gérés par les communautés. Une partie des bénéfices est redistribuée aux personnes participant directement au projet (hébergement, nourriture, guides…), l’autre étant affectée aux besoins communs.
Ainsi, la redistribution est gérée directement par les communautés qui initient l’ensemble des projets touristiques, sociaux, éducatifs….

Parallèlement, 100 € par voyageur va alimenter un « fond solidaire », géré par les structures équatoriennes.

En 2005

Les communautés partenaires ont choisi de créer un centre d’éducation pour le temps libre et la formation continue dédiée à tous les habitants, quelque soit leur âge. L’objectif est, entre autres, de compléter le système scolaire minimal existant dans le secteur, notamment via un enseignement prodigué par les jeunes des communautés.

En 2008

Le financement total a été de 1500 usd

Le choix du conseil communautaire est de financer ce projet à hauteur de 500 usd ; 1000 usd étant dédiés à la rénovation de plusieurs maisons dans lesquelles sont accueillis les voyageurs et à l’achat de jeunes bovins, élevés puis revendus à l’âge adulte.

En 2009 et 2010

Les financements de Culture Contact ont été respectivement de 3 600 usd et 4 150 usd

Le comité équatorien a décidé notamment de créer un hôtel dans la capitale, ceci afin d’héberger de manière sécure les voyageurs. Une partie de ces fonds sert à l’élevage, au remboursement de crédits ou à la formation. Le tout géré en toute transparence par nos partenaires locaux.

En 2011

6 650 usd ont été versé à nos partenaires pour financer leurs projets

Cette année, l’accent a été mis sur la construction d’une boutique de commerce équitable autogéré (2/3) et l’achat de produits biologiques et équitables (1/3).
Le fond de solidarité-santé a été alimenté (200 usd), et l’école aidée (250 usd).

Période 2012/2016

Dotation de Culture Contact : 10 020 usd

Une partie importante de cette somme a été utilisée pour la consolidation des projets existants, avec, en plus, l’achat de terrain pour implantation de logements sur les hauteurs de l’auberge communautaire pour familles démunies.

À ceci est venue se greffer la construction d’un restaurant destiné au tourisme national. En effet, des familles de Quito, capitale située à deux heures de route, peuvent désormais consommer au sein de la communauté. Ce projet génère des revenus réguliers et alternatifs aux familles qui peuplent ce village de paysan.